COURRIER AU DEPUTE D. ADAM_SITUATION DES DEMANDEURS D’ASILE A ROUEN

 

Rouen, le 29 juin 2017

 

 

Objet : personnes migrantes

 

Mr le Député,

 

Par cette présente lettre nous tenons à vous alerter de la présence de migrants en errance sur le territoire de notre commune. Ce sujet fera l’objet d’un débat au conseil municipal de Rouen le 30 juin prochain, par le biais d’une motion d’urgence – que nous cosignons avec les groupes PCF/FdG et socialiste – alertant Mme la préfète.

 

En effet, comme vous le savez ces personnes migrantes – qui sont pour la plupart des demandeurs d’asile – se retrouvent à dormir dans la rue sans solution d’hébergement. Le législateur que vous êtes est en mesure d’agir dans la droite ligne du président Macron qui affirmait il y a quelques jours que nous devions accueillir ces personnes migrantes. Nous partageons cette position, celle-ci doit se traduire par des décisions concrètes. Il est urgent que le gouvernement trouve une solution pérenne face à une situation que nous devons gérer dans le temps et qui ne sera pas une situation conjoncturelle, compte tenu des nombreuses guerres qui se déroulent dans le monde et qui sont la cause de cette migration.

 

Car l’hébergement d’urgence ainsi que l’hébergement des demandeurs d’asile relèvent de la responsabilité de l’Etat. Ainsi celui-ci :

  • doit ouvrir à la fois de nouvelles places d’hébergement d’urgence qui sont aujourd’hui en nombre insuffisant, et cela doit se faire sur l’ensemble de la métropole ;
  • doit aussi ouvrir  des places de demandeurs d’asile.

 

Ce devoir d’humanité qui s’exprime par la mobilisation de nombreux citoyens qui ont décidé de venir en aide aux migrants, ainsi que par notre commune et de nombreux élus, doit aussi être exprimé par l’Etat et se concrétiser par l’ouverture de places.

 

Veuillez Monsieur le Député, recevoir l’expression de notre respect et de notre détermination.

 

 

Pour le Groupe Décidons Rouen, les Co-présidents,

Françoise                                     Jean-Michel

LESCONNEC                                   BEREGOVOY

 

 

 


 

La réponse du député Adam à notre courrier

ci dessous le lien vers la réponse que M. Adam, député de la 1ère circonscription de Seine-Maritime nous a adressée suite à notre interpellation en début de semaine sur la situation d un groupe de demandeurs d’asile vivant dans la rue à Rouen.

LIRE LA RÉPONSE

Notre Analyse rapide de ce courrier ;
– nous venons de contacter les associations qui contestent le chiffre avancé par le député, à savoir que 90% des demandeurs d asile dont il est question à Rouen sont « dublinés ». Sur un groupe de 40 que les associations ont dénombré, 11 sont en effet concernés, chiffre que  le député reconnaît dans son courrier. De plus, renvoyer la question à la procédure « Dublin » ne résout rien à court terme, car ces personnes qui sont tout de même des demandeurs d asile, sont sur notre territoire et dormiront encore dans la rue ce soir.
– le plus inquiétant, est que M. Le Député Adam ferme la porte à toute ouverture de places supplémentaires, il refuse donc de porter auprès du gouvernement notre demande qui apporterait pourtant une solution. Ce qui revient à penser qu’il accepte la situation en l’état.
– par ailleurs il indique que tous les demandeurs d asile sont actuellement hébergés par les CADA. Or c’est faux, les chiffres de l État lui même indiquent que 30% des demandeurs d asile sont accueillis en structure.
Depuis, mardi 4 juillet, le camp installé à la Grand’Mare a été évacué. Si certains demandeurs ont été transférés vers des Centres d’Accueil normands ou au centre de Rétention de Oissel, certains sont encore à la rue à ce jour.

LIRE L’ARTICLE DE NORMANDIE ACTU A CE SUJET

Vous pourriez aussi aimer...

Une réponse

  1. 7 novembre 2017

    […] de demandeurs d’asile sur la METROPOLE Rouen Normandie (Rappel de notre courrier : http://www.decidonsrouen.fr/courrier-au-depute-d-adam_situation-des-personnes-migrantes-a-rouen/ ) Ce dernier nous avait répondu en substance qu’il n’était pas nécessaire […]